DE FR IT

Vue d'ensemble des projets

SAVOIRSOCIAL guide des propres projets ou collabore aux projets des organisations partenaires.

Informations sur des projets spécifiques

Vous trouverez ci-dessous des informations détaillées sur les projets auxquels SAVOIRSOCIAL participe activement.

Révision formation professionnelle initiale assistant/e socio-éducatif/-ve

Actualité:

Les bases de formation révisées ont été edictées et approuvées par le SEFRI le 21 août. SAVOIRSOCIAL est très heureuse de ce grand jalon après plus de cinq ans de travail sur le projet :

Ils entrent en vigueur le 1er janvier 2021. En août 2021, les premiers apprenti-e-s commenceront leur formation conformément aux nouvelles bases.

Les manifestations d’information et les cours de formation pour les multiplicateurs/-trices sur les bases de formation révisées et les nouveaux instruments de mise en œuvre auront lieu de septembre à novembre 2020. Les cours de formation organisés par les cantons dans les régions suivront après. Vous trouverez plus d’informations dans l’entrée du projet «Instruments de mise en œuvre d’assistant/e socio-éducatif/ve».

SAVOIRSOCIAL a résumé les principales nouveautés de la révision des bases de la formation professionnelle dans une vue d’ensemble :

Plus de documents:

Planification du projet et calendrier

Phase 1: clarification du besoin de révision

En 2014, un large projet a été mené pour clarifier le besoin de révision de la formation professionnelle initiale d’assistant-e socio-éducatif/ve.

Sur la base du rapport final, un groupe élargi issu de la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation (CSDQ) Assistant/e socio-éducatif/ve a élaboré le concept de réforme. Ce concept de réforme a pour but de fixer le cadre pour l’élaboration par la suite des bases de formation.

En mars 2016, la demande de ticket provisoire a été adressée au Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Avec l’octroi du ticket provisoire, le feu vert est donné pour la poursuite des travaux de révision.

Phase 2: Profil de qualification
Le profil de qualification, avec profil de la profession et compétences opérationnelles, est élaboré.

Phase 3: Ordonnance et plan de formation
Cette phase est consacrée à l’élaboration de l’ordonnance et du plan de formation.

Phase 4: Audition SEFRI
Le SEFRI organise une audition auprès des départements cantonaux et autres cercles intéressés sur les bases de formation révisées.

Phase 5: Adoption et publication
L’ordonnance de formation est élaborée et le plan de formation est adopté, puis tous deux entrent en vigueur.

La formation professionnelle initiale révisée commence lors de l’année scolaire 2021/22.

Durée du projet: Mars 2016 à juillet 2021

Responsable du projet chez SAVOIRSOCIAL: Katrin Fuhrer

Etat: octobre 2019

Instruments de mise en œuvre d'assistant/e socio-éducatif/-ve CFC

Actualité

Avec le soutien du groupe de suivi, la direction du projet a élaboré des modèles pour les instruments des trois lieux d’apprentissage. Celles-ci ont été reflétées dans trois forums de résonance régionale en décembre et janvier et révisées en conséquence. En février, les documents ont été approuvés par la CSDQ ASE. En mars et avril, les groupes de travail, composés d’experts de la Suisse romande et la Suisse alémanique, ont rempli le contenu des compétences opérationnelles dans les modèles pour chaque lieu de formation. Après, les modèles ont été utilisés pour créer des programmes et des instruments de formation pour chaque lieu de formation. Ces documents sont expliqués en détail lors des sessions de formation des multiplicateurs/-trices. Ces formations auront lieu de septembre à novembre. Les multiplicateurs/-trices ont été délégué-e-s par les cantons. Ils/elles transmettront ensuite leurs connaissances aux personnes responsables de formation dans leur région.

Contexte

Dans le cadre de la révision totale de la profession d’assistant/e socio-éducatif/-ve CFC, les instruments de mise en œuvre sont  développés parallèlement à l’audition nationale auprès du SEFRI. Le cadre conceptuel didactique sert de base technique. Ceci a été adopté par le comité directeur de SAVOIRSOCIAL en juillet 2018. Il définit les responsabilités des trois lieux de formation et présente les documents possibles pour soutenir toutes les personnes impliquées dans la formation, ainsi que les instruments de mise en œuvre esquissés dans le plan de formation.

Le but principal est la coordination et le soutien pour une coopération complète entre les lieux de formation. Si l’on parvient à placer le processus d’apprentissage des apprenant-e-s au cœur de la formation professionnelle initiale, à structurer le développement des compétences opérationnelles et à l’encourager par des instruments appropriés, et à laisser de la place à l’expérience des personnes en formation, alors une étape importante vers une formation de base à visée holistique des compétences et du développement de la qualité de la formation sera atteinte. De tels processus d’apprentissage ne réussissent que lorsque la coopération entre les lieux de formation fonctionne bien, par exemple par la standardisation dans chaque lieu d’apprentissage.

Objectifs du projet
Sur le cadre conceptuel didactique, les instruments de mise en œuvre suivants seront élaborés:

  • A Elaboration programmes de formation initiale
  • A1 Programme de formation Entreprise
  • A2 Programme de formation Cours Interentreprises
  • A3 Programme de formation EPS
  • A4 Programme de Formation initiale raccourcie
  • A5 Documentation d’apprentissage et rapport de formation
  • B Instruments et autres documents en rapport avec la coopération entre les lieux de formation CI, entreprise et EPS
  • C1 Dispositions d’exécution de la « Procédure de qualification avec examen final »
  • C2 Règlementation de la procédure de qualification avec validation des prestations de formation
  • C3 Documents relatifs à la procédure de qualification
  • D Formation

Autres travaux effectués ultérieurement ou en parallèle (en partie encore à déterminer):

  • E Classification CNC et descriptifs des certificats
  • F Produits numériques
  • G Exigences techniques minimales pour personnel qualifié reconnu
  • H Validation
  • I Plan d’études EPS par école
  • J Recommandation de changement d’orientation

Le concept d’information et de formation esquisse entre autre les formations pour les responsables de la formation professionnelle dans les trois lieux de formation.

Organisation du projet
Un groupe de suivi est mis sur pied, composé de représentant-e-s des lieux d’apprentissage CI, entreprise et école professionnelle, ainsi que d’une représentante de la PQ. Le groupe de suivi élabore, en collaboration avec la direction de projet  les outils de mise en œuvre. Les bases proposées seront examinées dans le cadre de forums de résonance (un pour chaque lieu d’apprentissage) et leur pertinence pratique sera étudiée. Ensuite, les résultats issus des forums de résonance seront discutés au sein du groupe de suivi et incorporés dans les modèles. Dès que la CSDQ ASE, fonctionnant comme organe de pilotage du projet, aura approuvé les modèles, les contenus concrets seront élaborés au sein des quatre groupes de travail (CI, écoles prof., entreprise, formation raccourcie). Les membres du groupe de suivi travaillent chacun dans un groupe de travail et coordonnent ainsi les contenus pour les différents lieux d’apprentissage. Les outils de mise en œuvre seront approuvés par la CSDQ ASE avant les vacances d’été.
L’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) dirige les groupes de travail. Le groupe de suivi est dirigé par Christine Schaffner.

Calendrier
Les instruments de mise en œuvre A et B seront élaborés d’ici l’été 2020. Le développement de tous les autres instruments commencera en parallèle ou par la suite. La formation sur les nouveaux instruments de formation est prévue pour le second semestre 2020.

Durée: Printemps 2019 à été 2021

Gestion de projet: IFFP et Christina Schaffner GmbH

Responsable chez SAVOIRSOCIAL: Katrin Fuhrer-Rosatti et Fränzi Zimmerli

Etat: avril 2020

Projet digital.SOCIAL: Plateforme de formation et d'apprentissage ASE

Actuel

Sur recommandation de la direction du projet, le groupe de gestion a décidé de lancer un avant-projet avec le Swiss Learning Hub (time2learn). Parmi les quatre prestataires qui ont soumis une offre, time2learn est celui qui a le plus convaincu les responsables : d’une part, sa société propriétaire Swiss Learning Hub possède une vaste expérience et des connaissances approfondies dans le domaine de l’apprentissage et de l’enseignement numériques dans la formation professionnelle. Il met l’accent sur les formats et méthodes d’apprentissage innovants. D’autre part, la plate-forme time2learn est déjà utilisée par de nombreuses entreprises et professions de formation dans toute la Suisse, par exemple pour la formation la gestion en intendance CFC ou pour la formation des employeurs de commerce. Cela augmente la probabilité que les entreprises du domaine social qui forment des apprenti-e-s dans différents métiers puissent travailler avec le même outil. Enfin, le Swiss Learning Hub est actif dans divers domaines de l’éducation et a également orienté son offre vers l’apprentissage tout au long de la vie, ce qui signifie qu’il peut potentiellement être utilisé dans d’autres formations du secteur social.

Dans l’avant-projet, la première étape consiste à définir les exigences de contenu pour la plate-forme et à concrétiser l’offre. Entre-temps, l’organe responsable du projet a été élargi et modifié, voir ci-dessous.

Contexte

La révision de la formation professionnelle initiale d’assistant/e socio-éducatif/-ve se termine durant l’été 2020. En tant qu’organisme responsable de la formation, SAVOIRSOCIAL est responsable de l’élaboration des instruments de mise en œuvre. Sur recommandation de la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation (CSDQ ASE), le comité directeur de SAVOIRSOCIAL a décidé de créer des instruments numériques pour la formation révisée. Pas seulement parce que les formes numériques d’apprentissage sont devenues incontournables, mais aussi parce qu’il y voit une grande chance de promouvoir la coopération entre lieux de formation. ‹numérique› signifie plus que «seulement» par voie électronique. Il s’agit plutôt d’utiliser les technologies modernes pour un apprentissage individualisé (y compris l’intelligence artificielle).

Le secrétariat général de SAVOIRSOCIAL a mené une enquête début 2020 auprès des trois lieux de formation sur les outils électroniques ou numériques utilisés. L’analyse a montré que quatre outils en particulier se prêteraient au développement d’une plate-forme de formation numérique ASE.

Objectifs du projet

Le projet vise à mettre à disposition de tous les apprenti-e-s et responsables de formation sur les trois lieux de formation une plate-forme numérique de formation et d’apprentissage. Elle doit servir à l’information, à la planification, à la mise en œuvre et à l’évaluation de la formation, en promouvant ainsi l’apprentissage et l’enseignement structuré et riche méthodologiquement, indépendamment du moment et du lieu. La plate-forme vise donc à créer des conditions égales pour tous les apprenti-e-s et contribue de manière significative à l’amélioration de la qualité de la formation.

Organisation du projet

En juin 2020, le groupe de pilotage a décidé de diviser le projet en deux sous-projets :

  • Le sous-projet A vise à mettre à disposition une plate-forme de formation dans la pratique professionnelle. Elle doit être prête d’ici août 2021 et être ensuite étendue aux autres lieux d’apprentissage.
  • Avec le sous-projet B, il s’agit d’une plate-forme complète d’enseignement et d’apprentissage pour tous les lieux de formation (et évt. pour les professions similaires) qui favorise l’apprentissage numérique intelligent (par exemple ‹ adaptive learning ›, c’est-à-dire que la plateforme reconnaît le statut d’apprentissage de la personne et fournit des apports ciblés). Les travaux en ce sens débuteront au plus tôt en 2021.

Au cours de l’été 2020, l’organe responsable de la plate-forme de formation a été renforcé et l’organisation du projet a été adaptée en conséquence : Les associations des employeurs kibesuisse, INSOS Suisse et CURAVIVA Suisse sont nouvellement les organisations responsables. Les trois associations ont signé un accord-cadre dans lequel elles déclarent leur intention de soutenir et de financer le projet. SAVOIRSOCIAL est l’organisation partenaire et la contractante pour la mise en œuvre de la plate-forme de formation.
Un groupe de pilotage, composé de représentant-e-s des associations des employeurs et des OrTra cantonales/régionales, est toujours actif dans le sous-projet B. SAVOIRSOCIAL dirige ce sous-projet.

Calendrier

En raison de la gestion souple du projet, le calendrier n’est pas fixe. À la place, voici une énumération chronologique des différentes étapes – ce qui reste à faire est indiqué en italique. Le calendrier est ambitieux. Veuillez SVP lire aussi les informations sous la rubrique Actuel (cf. ci-dessus).

  • Août/sept. 2019 : Enquête sur les outils existants dans les trois lieux de formation (direction de projet)
  • Nov./déc. 2019 : décision d’élaborer des instruments numériques de mise en œuvre (CSDQ ASE et comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Fév. 20 : décision sur l’organisation du projet (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Fév./mars 20 : ateliers sur la vision du projet et sa mise en route (groupe de soutien et parties prenantes)
  • Mars/avril 20 : élection du groupe de pilotage (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • April/Mai 20 : traitement des résultats des ateliers, comparaison avec des outils connus (groupe de soutien)
  • Mai 20 : discussions avec les organisations partenaires et les parties prenantes (direction du projet)
  • Fin mai 20 : priorisation des applications, division en deux sous-projets (groupe de pilotage)
  • Juin 20 : décision sur les offres soumises/gouvernance (groupe de pilotage)
  • 23 juin 20 : adoption de la division en deux sous-projets (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Juillet 20 : mise au concours pour offres
  • Août 20 : entretiens avec 4 soumissionnaires (direction du projet)
  • Août 20 : attribution du mandat (groupe de gestion)
  • dès sept. 20 : démarrage de l’avant-projet avec time2learn (organe responsable du projet)
  • dès avril 21 : tester la plate-forme
  • dès août 21 : utilisation de la plate-forme de formation dans les entreprises formatrices (sous-projet A)

Responsable de projet chez SAVOIRSOCIAL : Fränzi Zimmerli

État : Septembre 2020

Movetia: Programme d'échange ASE

Actualité

Le Comité de SAVOIRSOCIAL a approuvé le lancement du projet. L’étape suivante consiste à soumettre une demande de financement à Movetia pour la phase d’analyse.

Contexte

Movetia a demandé à SAVOIRSOCIAL de lancer un programme d’échange pour la profession d’assistant/e socio-éducatif/-ve. Movetia est l’agence nationale en charge de la promotion des échanges et de la mobilité dans le système de formation. Elle est soutenue par la Confédération et les cantons (SEFRI, Office fédéral de la culture OFC, Office fédéral des assurances sociales OFAS, Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique CDIP).

Movetia gère des programmes de mobilité qui donnent aux apprenti-e-s, aux personnes nouvellement formées et/ou aux formateurs/-trices en entreprise un aperçu du travail quotidien de leur profession dans un autre pays. Les différents programmes sont gérés par leurs propres agences de gestion de projets et peuvent être structurés différemment en termes de durée de séjour, de lieu, de groupe cible, etc. Pendant l’échange, les participant-e-s vivent dans un logement (par exemple, une famille d’accueil). Soit elles/ils travaillent dans une entreprise, soit elles/ils y sont observateurs/-trices (participant-e-s). Les objectifs de l’échange sont que les participant-e-s aux programmes puissent améliorer leurs compétences sociales, (inter)culturelles et, si nécessaire, linguistiques. Cela peut, entre autres, favoriser la compréhension des différences culturelles. Par la même occasion, elles/ils acquièrent une perspective professionnelle supplémentaire (par exemple, un aperçu d’autres concepts de l’accompagnement, une contribution à leur propre travail en Suisse). Enfin et surtout, cela peut accroître l’attrait de la formation ou l’intérêt de travailler comme formateur/-trice en entreprise.

Objectifs du projet

SAVOIRSOCIAL précise si et sous quelle forme un programme d’échange/de mobilité peut être créé pour la profession d’assistant/e socio-éducatif/-ve. Ce faisant, différentes variantes de l’offre sont examinées en fonction du groupe cible, du moment, de la durée et des pays cibles. Sur la base de ces clarifications, un programme sera élaboré et mis en œuvre le cas échéant.

Organisation et calendrier du projet

Le Comité de SAVOIRSOCIAL agit comme groupe de pilotage, le Secrétariat est chargé de la gestion du projet et Movetia fournit des conseils et un soutien au projet.

Le projet est divisé en différentes phases :

  1. phase d’analyse : évaluation des besoins, obtention de rapports d’expérience sur les projets existants, constitution d’un réseau à l’étranger (sept. 2020 à mi 2021)
  2. phase d’élaboration : préparation d’un programme de mobilité basé sur les résultats de la phase d’analyse, motion à l’attention du Comité de SAVOIRSOCIAL (du printemps 2021 à la fin 2021)
  3. phase de mise en œuvre : début du programme de mobilité (à partir de juin 2022)
  4. évaluation : après la première mise en œuvre, les expériences sont évaluées (à partir de 2022 environ)

Durée du projet : de l’été 2020 à juin 2022 et suivants.

Responsables du projet : Katrin Fuhrer-Rosatti und Stephanie Zemp

État: septembre 2020

Révision des plans d'études cadres ES dans le domaine social

Actualité:

Les ébauches des plans d’études cadres ES dans le domaine social ont été révisés selon les commentaires du SEFRI. En outre, un nouveau titre a été demandé pour le plan d’études cadre „éducation de l’enfance“ en allemand. Dans le cadre du processus de recherche lancé à cette fin, les associations de la branche, les prestataires de formation et les organisations partenaires ont pu soumettre des propositions. La Commission de développement PEC ES dans le domaine social les a évaluées et a choisi le titre «Kindheitspädagogik HF». À la mi-septembre, les Comités de SAVOIRSOCIAL et de SPAS ont approuvé ce titre.

Maintenant suit le processus de consultation de la Conférence suisse des offices de la formation professionnelle (CSFP) avant que les quatre PEC soient de nouveau soumises au SEFRI en trois langues. Si tout se passe comme prévu, les cours de formation ES pourront commencer pour la première fois en 2021 selon les PEC révisés. Les changements les plus importants sont l’uniformisation de la procédure de qualification, la modification des conditions d’admission et l’harmonisation des PEC entre eux. Les compétences sont également formulées de manière précise et concrète selon la méthode IPRE (Informer, Planifier, Réaliser, Evaluer).

Des expert-e-s du groupe de projet ont remanié les chapitres généraux, comme par exemple «Admission» ou «Procédure de qualification». 25 expert-e-s spécialisé-e-s de l’école et de la pratique, provenant de différentes régions linguistiques de Suisse, ont développé les nouveaux profils de compétences spécifiques au cours de plusieurs workshops.

La base pour la révision du contenu étaient l’analyse et la première audition interne à la branche de l’automne 2017, au cours de laquelle toutes les organisations concernées ont pu commenter les recommandations de l’audit. Les résultats de cette audition ont été intégrés à un papier de position, qui a été approuvé par les comités directeurs de SAVOIRSOCIAL et de SPAS  en printemps.

Contexte:
Les organes responsables des plans d’études cadres dans le domaine social, SAVOIRSOCIAL et SPAS, procèdent à une grande révision des quatre PEC suivants: Education sociale ES, Education de l’enfance ES, Maîtrise socioprofessionnelle ES et Animation communautaire ES.

Objectifs:
Les objectifs suivants sont poursuivis dans le cadre du projet:

  • Le besoin de révision est, pour chaque PEC, systématiquement analysé et défini en ce qui concerne l’activité et le champ professionnel ainsi que d’une manière générale dans le domaine social. Les quatre PEC sont vérifiés et décrits en ce qui concerne la consistance entre formation et futur besoin de la pratique ainsi qu’en ce qui concerne les interfaces entre les quatre profils professionnels.
  • Les valeurs de référence pour la modification des PEC sont définies. Les valeurs de référence concernent le contenu, le cadre formel, la términologie unifiée et la méthodologie (orientée compétences).
  • Les PEC sont adaptés au niveau du contenu et pour ce qui est des aspects formels.
  • Les PEC sont édictés par l’organe responsable et approuvés par le SEFRI.

Calendrier et marche à suivre:

Phase 1 (2015-2017):
Dans une première étape les objectifs étaient les suivants: clarification du besoin de révision ainsi qu’élaboration, mise en consultation et adoption d’un document de positionnement sur les profils professionnels à viser. Comme sources d’information on avait la politique professionnelle et éducative, la théorie et l’analyse des tâches. Au centre de cette étape on avait une analyse de documents ainsi que l’analyse de l’environnement et une consultation chez les prestataires de cours, les employeurs et chez les anciens diplômés.

Phase 2 (2018):
La deuxième phase était déterminée par l’adaptation concrète des quatre profils professionnels par les expert-e-s de la pratique,  par l’élaboration des compétences communes et spécifiques ainsi que par l’adaptation des dispositions générales.

Phase 3 (2019-2020):
La phase suivante est celle de la finalisation des ebauches des quatre PEC; il y a également une phase d’approbation, tout d’abord dans la branche puis finalement par le SEFRI.

Durée du projet: Septembre 2016 à juillet 2020

Responsable externe de projet: Nina Denzler, Büro für Bildungsfragen, Thalwil

Responsable de projet auprès de SAVOIRSOCIAL : Fränzi Zimmerli

État: septembre 2020

Élaboration d'un examen professionnel supérieur dans le domaine de la consultation parents-enfants

Actualité:

Les règlements d’examen et les directives ont été rédigés et ont été soumis à une consultation interne à la branche en fin 2019. Les groupes de travail examinent et intègrent actuellement les prises de positions reçus. En parallèle, l’organe responsable est mis en place : SAVOIRSOCIAL devient organe coresponsable avec l’OdASanté et l’Association suisse des consultations parents-enfants.

Situation de départ :
L’élaboration d’un examen professionnel supérieur d’expert/e en consultation parents-enfants fait partie du projet « Examens fédéraux dans le domaine des soins ». Celui-ci repose sur le projet « Profils de compétence soins infirmiers » et a pour objectif la création d’un total de six examens professionnels supérieurs et un examen professionnel dans le domaine des soins. SAVOIRSOCIAL participe depuis le début aux groupes spécialisés qui ont un rapport avec le domaine social et est également représentée dans le groupe de pilotage. La direction est assumée par l’OdASanté.

Objectif :

  • Élaboration d’un examen professionnel supérieur d’expert/e en consultation parents-enfants

Le nouvel examen professionnel supérieur vise une qualification de degré tertiaire des professionnel-le-s en consultation parents-enfants. Le profil de la profession se base sur un accompagnement et un soutien complets des personnes de référence d’enfants de 0 à 5 ans. L’expert/e en consultation parents-enfants accompagne et soutient ces personnes dans la maîtrise de défis et soucis situationnels divers de la vie quotidienne. Il/elle renforce les compétences sanitaires, sociales, personnelles et éducatives des personnes de référence en vue de favoriser le bien-être de l’enfant. Il/elle a donc un effet de promotion de la santé et préventif. Il/elle identifie également un éventuel risque pour le bien-être de l’enfant et prend les mesures appropriées. L’expert/e en consultation parents-enfants soutient et conseille en outre d’autres professionnel-le-s du domaine de la petite enfance. La consultation parents-enfants fait partie de l’aide à l’enfance et à la jeunesse, à l’interface des domaines du social et de la santé. Le diplôme prévu est donc aussi une perspective intéressante pour les professionnels du secteur social (éducateur/-trice social/e diplômé/e ES, éducateur/-trice de l’enfance diplômé/e ES, p. ex.).

Durée du projet: 2015 à 2020

Responsable du projet chez SAVOIRSOCIAL: Fränzi Zimmerli

État: mai 2020

Développement d’un ou deux examen(s) professionnel(s) pour les domaines «accompagnement socio-professionnel» et «job coaching» dans le champ professionnel de l’insertion professionnelle

Actualité:

Le règlement et les directives d’examen ont été finalisés et traduits en italien. À la fin du mois d’août, ils ont été soumis au SEFRI au contrôle linguistique. Le délai de soumission du rapport de réflexion a été précédemment ajusté à la demande de la Commission d’assurance qualité. Les modifications sont indiquées en jaune dans les versions allemande et française.

Après la finalisation des versions dans les trois langues, elles seront publiées dans la Feuille fédérale. Si aucune objection n’est soulevée, les règlements d’examen entreront en vigueur d’ici fin d’année.

Le SEFRI soutient financièrement l’élaboration des règlements d’examen et des directives.

Les organisations suivantes seront les organes coresponsables des futurs examens professionnels: SAVOIRSOCIAL, INSOS Suisse, Insertion Suisse, Verband Arbeitsagogik Suisse, Supported Employment Suisse, Arpih et Agogis. Ils se sont regroupés pour former l’association suisse des organes responsables des examens professionnels d’accompagnement socioprofessionnel et d’insertion professionnelle.

En parallèle, des travaux sont en cours pour préparer les premiers examens professionnels. Les premiers examens finals sont prévus pour l’automne 2021. Il s’adresse en particulier aux personnes qui ont suivi les modules de l’examen professionnel supérieur d’Arbeitsagoge/-in ou les cours dans le domaine de Supported Employment / Coordination en insertion professionnelle chez Arpih ou Agogis.

Contexte:

Sur la base du projet Analyse du champ professionnel et des besoins de l’insertion professionnelle, SAVOIRSOCIAL a commencé ses travaux sur le projet «Développement d’un ou deux examen(s) professionnel(s) pour les domaines «accompagnement socio-professionnel» et «job coaching» dans le champ professionnel de l’insertion professionnelle».

Organisation du projet
L’organisation du projet prévoit un groupe spécialisé ainsi qu’un groupe de pilotage. Cette organisation assure la pertinence pratique et des résultats largement soutenus.
Les membres du groupe spécialisé veillent à ce que les résultats du projet soient orientés vers la pratique et s’intègrent harmonieusement dans le système de formation actuel. Les membres du groupe de pilotage évaluent les résultats du projet du point de vue associatif et assurent ainsi des résultats largement soutenus par les organisations du monde du travail, nombreuses dans le champ professionnel.
Dans un premier temps, les profils de qualification «accompagnement socio-professionnel» et «job coaching» élaborés dans le cadre de l’avant-projet au niveau de l’examen professionnel sont mis au net avec l’accompagnement professionnel de l’entreprise Ectaveo. L’accent est mis sur la claire distinction par rapport aux titres professionnels existants (maître/esse socio-professionnel/le et formations dans le domaine du conseil).
Dans un deuxième temps, le/s règlement/s  d’examen et les directives pour le/s examen/s professionnel/s nouvellement créés sont élaborés. Ils sont ensuite soumis à toutes les organisations membres de SAVOIRSOCIAL et aux organisations partenaires sélectionnées lors d’une audition interne à la branche, avant d’être soumis au SEFRI pour approbation.

Objectifs du projet et calendrier

Phase 1: adaptation et adoption des profils de qualification: mars à décembre 2018

  • Disposer de deux profils de qualification au niveau de l’examen professionnel, clairement délimités par rapport aux diplômes existants en termes de compétences et de titres
  • Se décider pour un examen professionnel avec deux orientations, ou deux examens professionnels distincts
  • Avoir des recommandations de reconnaissance pour les personnes ayant suivi avec succès les cours préparatoires à l’accompagnement socio-professionnel EPS, mais ayant échoué à l’examen
  • Clarifier la question des organes responsables

Phase 2: Élaboration de deux règlements d’examen et directives: janvier-décembre 2019

  • Disposer de deux règlements d’examen et directives, correspondant aux besoins de la branche et pouvant être transmis au SEFRI pour approbation

Ici il se trouve le calendrier détaillé

Durée du projet: janvier 2018 à l’été 2020
Direction externe du projet :
Ectaveo, Zurich

Responsables du projet auprès de SAVOIRSOCIAL : Stephanie Zemp

Actualisé: août 2020

Stages avant l'apprentissage

Actualité:

L’enquête 2019 sur les apprentis d’Assistant/e socio-éducatif/-ve montre que 47 % ont effectué un ou plusieurs stages avant de commencer leur apprentissage. Il s’agit d’une légère diminution par rapport au suivi de l’année précédente. La proportion est la plus élevée dans le domaine de l’enfance. Il existe également une différence entre les sexes : près de la moitié des femmes interrogées a déclaré d’avoir effectué au moins un stage, ce pourcentage n’est que de 38 % chez les hommes.

Autres rapports de monitoring:

Dans un dépliant, SAVOIRSOCIAL informe sur le thème des stages indépendants de la formation dans le domaine social . Il s’adresse en premier lieu aux jeunes intéressés par la formation et à leurs parents et attire leur attention sur un certain nombre d’aspects importants liés à l’accès à la formation professionnelle initiale d’assistant/e socio-éducatif/-ve.

Contexte et objectives
Avant le début de l’apprentissage, la plupart des assistant-e-s socio-éducatif/ve-s ont accompli un ou plusieurs stages indépendants. Cela n’est pas prévu dans les bases légales et pas souhaité. SAVOIRSOCIAL s’est intéressée à ce thème et a convoqué une table ronde en décembre 2016. En commun avec des représentant-e-s de la Confédération, des cantons et des organisations membres on a rédigé une déclaration avec le but de démanteler les obstacles à l’entrée dans la formation professionnelle initiale. En décembre 2017 a eu lieu la deuxième table ronde sur le même thème. L’échange a montré que plusieurs mesures ont été prises et des activités mises en œuvre: certaines associations ont rédigé des papiers de position, des communiqués de presse et des fiches d’information sur le sujet. SAVOIRSOCIAL a mené une enquête sur la situation des apprenti-e-s dans les cantons.

Documents de la table ronde du 2016:

actualisé: février 2020

Analyse du champ professionnel d'activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation

Actualité:
Le projet d’analyse du champ professionnel “activation dans la vie quotidienne – thérapie d’activation” est géré stratégiquement par SAVOIRSOCIAL et OdASanté. Pour la mise en œuvre opérationnelle, un groupe de travail a été mis en place, représentant les associations suivantes: SAVOIRSOCIAL, OdASanté, CURAVIVA, SVAT (Association suisse des professionnels de l’activation) et BGS (Association Suisse des centres de formation santé). Le projet est réalisé en collaboration avec le bureau de la BASS.
En 2020, une analyse complète du domaine professionnel de l’activation dans la vie quotidienne – thérapie d’activation – sera réalisée. L’objectif de l’analyse est d’identifier les compétences requises aujourd’hui et celles qui seront pertinentes pour le marché du travail à l’avenir et d’en tirer des recommandations pour le développement futur de ce domaine professionnel. Dans un premier temps, les documents, la littérature et les données seront analysés. Par la suite, deux enquêtes en ligne avec des experts et deux ateliers avec un groupe de soutien seront organisés. Les résultats sont examinés par le groupe de travail et approuvés par les conseils d’administration de SAVOIRSOCIAL et d’OdASanté.

Description/Organisation du projet:
Ce projet consiste en une analyse détaillée du champ de l’activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation. Depuis janvier 2016, OdASanté et SAVOIRSOCIAL travaillent sur les interfaces entre le secteur sanitaire et le secteur social. Divers domaines professionnels ont été abordés, y compris la thérapie d’activation et l’activation dans la vie quotidienne. En 2018, une réunion s’est tenue à Berne avec des représentants d’OdASanté, SAVOIRSOCIAL, Curaviva et l’Association Suisse des Experts en Activation SVAT. A l’occasion de cette réunion, la situation dans le domaine de l’activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation a été discutée ainsi que le souci d’effectuer une analyse de terrain avant de revoir et de réviser le plan d’étude cadre du programme de formation de spécialiste en activation ES.
Lors de sa réunion d’avril 2018, le Comité de SAVOIRSOCIAL a décidé de participer à une telle analyse du champ professionnel. Le Conseil d’administration d’OdASanté a décidé le 28 juin 2018 de soutenir le projet sur le principe. Curaviva est membre d’OdASanté et de SAVOIRSOCIAL, SVAT est membre d’OdASanté.

Contexte
Le domaine de l’activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation est très vaste. Les spécialistes de ce domaine professionnel travaillent dans différents établissements et organisations de soins, de santé hospitaliers et ambulatoires.
Le plan d’étude cadre de spécilaiste en activation ES a été mis en œuvre en août 2008. Les premiers ajustements ont été effectués en 2015 dans le cadre d’une petite révision. Selon les nouvelles exigences pour la reconnaissance des formations ES de 2017, les demandes de modifications doivent être soumises au SBFI pour tous les plans d’étude cadre au plus tard à la fin 2022.

Objectifs du projet:

  • Le champ professionnel activation dans la vie quotidienne / thérapie d’activation est défini comme base pour l’évolution des titres actuels et le développement des éventuels futurs titres.
  • Les compétences actuellement nécessaires et pertinentes dans le futur pour le marché du travail de activation dans la vie quotidienne / thérapie d’activation sont décrites et concernent aussi bien la Suisse alémanique que la Suisse latine.
  • Sont décrites quelles compétences sont transmises et à quels niveaux de qualification (situation actuelle et situation future souhaitée.
  • Une analyse des écarts de compétences par rapport aux titres actuels dans les domaines activation dans la vie quotidienne et thérapie d’activation est disponible. Les modifications des compétences dans le champ professionnel sont reportées dans les ordonnances de formation et les plans de formation ASA, ASE, ASSC et dans les PEC activation ES, soins infirmiers ES et animation communautaire ES ainsi que, si possible, dans les curriculums des formations bachelor, afin de combler d’éventuels écarts.
  • L’analyse du champ professionnel montre les possibilités de connexion de carrière ainsi que les conditions d’admission et la reconnaissance de compétences d’autres profils (cohérence du système suisse de formation / perméabilité).
  • Un rapport final regroupant les résultats de l’analyse des besoins du champ professionnel et émettant des recommandations en vue de l’évolution du champ professionnel (révision partielle, révision totale, titres alternatifs).

Durée du projet: 2019- 2021
Gestion de projet: Riccardo Mero, OdA Santé / Büro BASS

Responsables chez SAVOIRSOCIAL: Fränzi Zimmerli et Ursula Zweifel

actualisé: février 2020

Études sur les carrières

Étude sur les parcours de formation et professionnels de différents groupes professionnels du travail social dans des champs choisis du domaine social (études sur les carrières)

Actualité

Un an et demi après avoir terminé sa formation, l’IFFP a interrogé une deuxième fois d’ancien-ne-s apprenti-e-s CFC et des étudiants ES dans le domaine social pour le compte de SAVOIRSOCIAL. Le rapport montre, entre autres, comment ils évaluent leur situation actuelle, quels sont leurs projets d’avenir et dans quelle mesure ils sont satisfaits de leur formation rétrospectivement.

Contexte
Jusqu’ici, il manque des renseignements fiables sur la question de savoir quels facteurs influencent l’entrée et le maintien dans la branche ainsi que la sortie de métiers du social, SAVOIRSOCIAL a commandé en 2016 à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP), Zollikofen, une étude sur les carrières. L’objectif de l’étude est d’acquérir des connaissances approfondies (qui seront utiles pour le pilotage) concernant les parcours de formation et professionnels de certains groupes professionnels du travail social, y compris personnes en reconversion et personnes qui quittent la profession.
SAVOIRSOCIAL a défini comme objectif l’observation régulière du marché du travail et du marché de la formation dans le domaine social. Cela après qu’une première étude sur «la situation en matière de personnel qualifié dans le domaine social» a mis en évidence en 2011 de premiers indices d’une pénurie de personnel qualifié dans la branche. Afin d’évaluer le besoin (jusqu’en 2024) de personnel qualifié et de formation pour certaines professions du social, dans les champs de travail «soutien aux enfants et jeunes», «accompagnement de personnes en situation de handicap» et «accompagnement de personnes âgées», SAVOIRSOCIAL a commandé en 2015 une étude d’approfondissement à l’Institut pour les questions économiques (IWSB), Bâle. Dans le cadre de cette étude, des questions ont notamment été posées à plusieurs milliers d’institutions (aux employeurs) sur le besoin en matière de personnel qualifié et de formation, pour 15 métiers du social, dans les trois domaines de travail mentionnés ci-dessus. L’étude a montré que, pour les trois domaines, il y aura jusqu’en 2024 un besoin supplémentaire d’environ 45’000 à 59’000 employés supplémentaires. Jusqu’en 2024, plusieurs milliers de places de formation supplémentaires devront être créés pour les métiers du social, afin que la relève soit assurée en ce qui concerne le personnel qualifié, et que la qualité des offres reste garantie. L’étude a en outre prouvé que le taux de personnes quittant les métiers du social est au dessus de la moyenne.

Démarche
L’étude sur les carrières est réalisée en trois projets partiels entre août 2016 et septembre 2019.

  • Première phase de l’enquête longitudinale auprès d’apprenti-e-s assistant-e-s socio-éducatifs-ves CFC et d’étudiant-e-s du domaine social (ES) des filières éducation de l’enfance ES, éducation sociale ES et maître/sse socioprofessionnel/le diplômé/e ES en dernière année de formation (réalisée de septembre à décembre 2016)
  • Enquête en ligne auprès d’employées et d’employés qui exercent une profession dans les champs d’activité du travail social légal, du soutien aux enfants et jeunes, de l’accompagnement de personnes en situation de handicap et de l’accompagnement de personnes âgées (mars au juillet 2017)
  • Enquête quantitative et qualitative auprès de personnes ayant quitté le domaine social (mars 2017 – janvier 2018)
  • Deuxième phase de l’enquête longitudinale auprès d’ancien-ne-s apprenti-e-s assistant-e-s socio-éducatifs-ves CFC et éducateur/trice de l’enfance diplomé ES, éducateur/trice sociale diplomé ES et maître/sse socioprofessionnel/le diplômé/e ES une année et demie après la fin de leurs études (décembre  2018 – mars 2019)

Documents:

Responsable de projet auprès de SAVOIRSOCIAL: Katrin Fuhrer

Etat: octobre 2019