DE FR IT

Vue d'ensemble des projets

SAVOIRSOCIAL guide des propres projets ou collabore aux projets des organisations partenaires.

Informations sur des projets spécifiques

Vous trouverez ci-dessous des informations détaillées sur les projets auxquels SAVOIRSOCIAL participe activement.

Procédure de qualification ASE 2024 selon les bases révisées

Actualité

Après la réalisation de la série pilote TPP, les réactions des institutions concernées, des expert-e-s présent-e-s et des candidat-e-s ainsi que de tous les chef-fe-s expert-e-s ont été intégrées dans les dispositions d’exécution (base) et les instruments du TPP. Ensuite, la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité CSDQ ASE a donné un feedback sur ces documents (lors de sa réunion début novembre). Ils sont donc à nouveau remaniés. L’adoption par la CSDQ est prévue pour fin janvier à l’attention du comité directeur de SAVOIRSOCIAL. Le comité directeur de SAVOIRSOCIAL se prononcera à ce sujet mi-février. Les documents seront ensuite publiés. Les instruments sont entre autres composés du guide d’examen, des grilles d’évaluation et d’exemples de missions pratiques.

Les formations des chef-fe-s expert-e-s et des expert-e-s aux examens (environ 2400 personnes) seront organisées par le HEFP.  Les préparatifs sont en cours. La série zéro de l’examen CP est actuellement en cours d’élaboration et sera testée au cours du premier trimestre dans des classes sélectionnées. Désormais, les deux parties de l’examen sont élaborées en trois langues.

Situation de départ

Les bases de formation révisées ASE sont en vigueur depuis l’été 2021. La procédure de qualification se déroulera donc pour la première fois lieu conformément à l’ordonnance sur la formation révisée à l’été 2024 (orfo art. 15 à 20). Le travail pratique prescrit (TPP) sera désormais uniformisé dans tous les cantons. L’examen écrit des connaissances professionnelles comportera dorénavant deux positions.

Étapes du projet

L’élaboration de la nouvelle procédure de qualification se déroule en plusieurs étapes :

  1. Des expert-e-s techniques ont mis au point les « dispositions d’exécution relatives à la procédure de qualification avec examen final ». Celles-ci expliquent en détail les concepts des épreuves de TPP et de CP. Ce document a été rédigé en 2021 et approuvé par la CSDQ ASE en novembre 2021. Son contenu a été présenté au Comité de SAVOIRSOCIAL en décembre 2021.
  2. Ces concepts seront mis en œuvre en 2022. Autrement dit, des documents de base, comme les tâches du TPP, le déroulement du TPP, les documents pour la présentation des entreprises, etc. seront élaborés pour les examens. Une série pilote (= test) sera ensuite réalisée pour le TPP et l’examen des connaissances professionnelles.
  3. Sur la base de celle-ci, les premières « véritables » séries seront créées en 2023 et les expert-e-s aux examens seront formé-e-s avec l’aide par la HEFP.
  4. La première PQual selon l’orfo révisée aura lieu à l’été 2024.

Organisation du projet

Le projet est vaste et concerne un très large public. Par conséquent, de nombreux groupes, organisations et acteurs/-trices sont impliqué-e-s.

Le donneur d’ordre est le comité de SAVOIRSOCIAL. La CSDQ ASE agit en tant que groupe de pilotage. Le Secrétariat de SAVOIRSOCIAL assume la direction du projet. Différents expert-e-s techniques participent aux groupes de projet. La Haute école fédérale en formation professionnelle (HEFP) assure un conseil spécialisé dans le cadre du projet:

Le détail de l’organisation du projet est précisé dans un document séparé :

Calendrier approximatif

Le calendrier approximatif de l’élaboration de la PQual 2024 est disponible ici.

Durée du projet : Jusqu’à l’été 2024

Responsable du projet chez SAVOIRSOCIAL : Ursula Zweifel

État : décembre 2022

Création d’un diplôme de niveau tertiaire dans le domaine de l’encouragement précoce

Actualité

L’organisation du projet a été clarifiée : les membres du groupe de pilotage et du groupe d’accompagnement ont été élus, la direction externe du projet et les expertes externes ont également été désignées. Le SERFI a donné son feu vert pour le lancement du projet. La prochaine étape consistera à interroger des expert-e-s dans le domaine de la petite enfance. Sur cette base, une ébauche du profil de qualification du futur examen professionnel sera élaboré. Afin d’assurer le financement, le SERFI sera sollicité pour une contribution de promotion du projet.

Contexte

Le domaine d’encouragement précoce/petite enfance englobe toutes les activités et mesures, qui soutiennent et favorisent les processus de développement et d’éducation de la petite enfance. Il gagne progressivement en importance dans la politique sociale nationale et internationale. Le thème de l’encouragement précoce se situe à l’interface des environnements familial et préscolaire, et vise en particulier à promouvoir l’égalité des chances dans le système éducatif. Réalisée sur mandat de SAVOIRSOCIAL, une étude a identifié des lacunes dans les compétences du personnel actif dans le domaine à bas seuil (groupes de jeux, points de rencontre parents enfants, etc.).

Objectifs du projet

Grâce à ce projet de développement de la formation, les titulaires d’un diplôme du degré secondaire II intervenant dans le domaine de l’encouragement précoce et de l’encouragement de la langue pourront se voir proposer une qualification de degré tertiaire reconnue au niveau fédéral. À travers ce diplôme, les employeurs/-euses auront la possibilité d’encourager leur personnel à se former. Enfin, les offres gagneront en qualité, au bénéfice des enfants et de leurs parents. L’accent est mis sur la création d’un examen professionnel (brevet fédéral). Il correspond au niveau 5 du cadre national des certifications (CNC).

Phases de projets et calendrier

  • Janvier 22 à août 22: Dans la phase préparatoire, un réseau d’organisations partenaires et l’organisation du projet seront mis en place.
  • Septembre 22 à juin 23: Dans la phase 1 du projet, une analyse du champ de travail sera élaboré et mis en œuvre.
  • Juillet 23 à novembre 24: Dans la phase 2 du projet, les bases de la formation de l’examen professionnel «encouragement précoce» (titre de travail) seront élaborées.

Organisation du projet et calendrier

L’organisation du projet envisagée pour toutes les phases du projet de formation professionnelle s’est compose par les entités suivantes:

  • Mandataire: Comité directeur de SAVOIRSOCIAL
  • Groupe de pilotage: représentant-e-s des organisations membres de SAVOIRSOCIAL
  • Expert-e-s externes: Marianne Zogmal et Franziska Vogt
  • Direction du projet: secrétariat de SAVOIRSOCIAL
  • Direction du projet externe: Büro für Bildungsfragen
  • Groupe d’accompagnement: représentant-e-s des acteurs/-trices dans le domaine de la petite enfance

Durée du projet : 2021 à fin 2024 environ

Direction du projet chez SAVOIRSOCIAL : Cécile Annen

État : décembre 2022

Renforcement de la maturité professionnelle dans le domaine social

Actualité

Dans un premier temps, SAVOIRSOCIAL détermine et analyse la situation de départ concernant la maturité professionnelle dans le domaine social (quelles données sont déjà disponibles ? Quelles données doivent être collectées en complément ? etc.). Dans un deuxième temps, la suite de la procédure sera concrétisée.

Situation de départ

Par rapport à d’autres champs professionnels, peu d’assistant-e-s socio-éducatifs/-ves CFC passent leur maturité professionnelle. Selon une étude mandatée par SAVOIRSOCIAL, seuls 10 % environ des apprenti-e-s assistant-e-s socio-éducatifs/-ves obtiennent leur maturité professionnelle (une moitié à peu près la MP1 en parallèle de leur formation et l’autre la MP2 après l’apprentissage). À titre de comparaison, si on considère l’ensemble des formations professionnelles initiales, le taux de MP est de 15 % (année de référence 2018). Dans le même temps, une autre étude commandée par SAVOIRSOCIAL a montré qu’il est important de renforcer la maturité professionnelle pour combler les lacunes de compétences du personnel qualifié dans l’encouragement précoce.

Les candidat-e-s obtiennent leur maturité professionnelle dans un domaine spécialisé précis, généralement « Santé et social » dans le cas des ASE. Elle leur ouvre différentes portes pour l’acquisition de compétences approfondies : elle leur permet d’accéder sans examen à des études en haute école spécialisée dans un domaine apparenté, comme le travail social ou une filière de la santé. Les titulaires d’une MP ont également accès aux hautes écoles pédagogiques et aux universités, sous réserve de réussir un examen complémentaire (passerelle).

Objectifs du projet

SAVOIRSOCIAL veut augmenter le taux de maturité professionnelle dans le métier d’assistant-e socio-éducatif/-ve. Ce sera un plus pour toute la branche : les salarié-e-s profiteront de perspectives professionnelles élargies. Les employeurs/-euses auront à leur disposition du personnel hautement qualifié et ambitieux. Par ailleurs, il s’agit aussi de renforcer l’attractivité de la profession.

Les objectifs concrets :

  • recueillir des données pour mieux appréhender la situation et mettre au point des mesures efficaces
  • atteindre un nombre minimal de diplômes de MP
  • améliorer la jonction avec les hautes écoles
  • informer et mettre en réseau les parties prenantes dans le domaine de la MP

Organisation du projet

Groupe de pilotage : Comité de SAVOIRSOCIAL

Direction du projet : Secrétariat de SAVOIRSOCIAL

Implication d’autres personnes/parties prenantes en fonction de l’objectif visé et de la mesure

Calendrier

Lancement à partir de 2022. Le calendrier concret est encore en cours d’élaboration

Responsable du projet chez SAVOIRSOCIAL : Ursula Zweifel

État : juillet 2022

Projet digital.SOCIAL: Plateforme de formation et d'apprentissage ASE

Actuel

Le travail sur le projet partiel B a débuté au printemps 2022 ; un kick-off avec le groupe de pilotage a eu lieu. L’accent a été mis sur l’élaboration d’une compréhension commune de ce que la numérisation pourrait signifier dans le domaine des ASE (mais aussi pour d’autres formations dans le domaine social). La conclusion : Avant de pouvoir élaborer une vision claire pour la mise en œuvre, il faut procéder à des clarifications approfondies et préparatoires afin que l’offre correspondra le mieux possible aux besoins sur le terrain.

La plateforme de formation time2learn a été mise en ligne à temps pour le début de la formation en août 2021. Elle est déjà activement utilisée ! ARTISET (pour les personnes en situation de handicap et les personnes âgées) et kibesuisse (pour les enfants) proposent des formations en ligne en allemand et en français. → De plus amples informations sur ce sujet. L’essentiel du sous-projet A (voir ci-dessous) a donc été mis en œuvre.

Contexte

La révision de la formation professionnelle initiale d’assistant-e socio-éducatif/-ve est terminée depuis l’été 2020. En tant qu’organisme responsable de la formation, SAVOIRSOCIAL était responsable de l’élaboration des instruments de mise en œuvre. Sur recommandation de la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation (CSDQ ASE), le comité directeur de SAVOIRSOCIAL a décidé de créer des instruments numériques pour la formation révisée. Pas seulement parce que les formes numériques d’apprentissage sont devenues incontournables, mais aussi parce qu’il y voit une grande chance de promouvoir la coopération entre lieux de formation. ‹numérique› signifie plus que «seulement» par voie électronique. Il s’agit plutôt d’utiliser les technologies modernes pour un apprentissage individualisé (y compris l’intelligence artificielle).

Le secrétariat général de SAVOIRSOCIAL a mené une enquête début 2020 auprès des trois lieux de formation sur les outils électroniques ou numériques utilisés. L’analyse a montré que quatre outils en particulier se prêteraient au développement d’une plate-forme de formation numérique ASE.

Objectifs du projet

Le projet vise à mettre à disposition de tous les apprenti-e-s et responsables de formation sur les trois lieux de formation une plate-forme numérique de formation et d’apprentissage. Elle doit servir à l’information, à la planification, à la mise en œuvre et à l’évaluation de la formation, en promouvant ainsi l’apprentissage et l’enseignement structuré et riche méthodologiquement, indépendamment du moment et du lieu. La plate-forme vise donc à créer des conditions égales pour tous les apprenti-e-s et contribue de manière significative à l’amélioration de la qualité de la formation.

En juin 2020, le groupe de pilotage a décidé de diviser le projet digital.SOCIAL en deux sous-projets :

  • Le sous-projet A vise à mettre à disposition une plate-forme de formation dans la pratique professionnelle. Elle doit être prête d’ici août 2021 et être ensuite étendue aux autres lieux d’apprentissage.
  • Avec le sous-projet B, il s’agit d’une plate-forme complète d’enseignement et d’apprentissage pour tous les lieux de formation (et évt. pour les professions similaires) qui favorise l’apprentissage numérique intelligent.

Organisation du projet

Au cours de l’été 2020, l’organe responsable du sous-projet A a été renforcé et l’organisation du projet a été adaptée en conséquence : Les associations des employeurs kibesuisse, INSOS Suisse et CURAVIVA Suisse étaient nouvellement les organisations responsables. SAVOIRSOCIAL était l’organisation partenaire et la contractante pour la mise en œuvre de la plate-forme de formation. Elle a coordonné son développement.
Un groupe de pilotage, composé de représentant-e-s des associations des employeurs et des OrTra cantonales/régionales, est actif dans le sous-projet B. SAVOIRSOCIAL dirige ce sous-projet.

Phases du projet et calendrier

En raison de la gestion souple du projet, le calendrier dans le sous-projet A n’était pas fixe.

Le sous-projet B prévu les phases et le calendrier suivants :

  • été/automne 2022 : clarifications et analyses (tendances numériques dans la formation professionnelle, besoins des acteurs, compétences numériques des futurs apprenti-e-s, facteurs influençant la qualité de la formation)
  • Automne 2022 : élaboration d’une vision et d’un objectif de projet
  • Hiver 2022/23 : élaboration de l’esquisse de projet et mandat éventuel
  • Printemps 2023/été 2024 : mise en œuvre du projet

Responsable de projet chez SAVOIRSOCIAL : Charlotte Reinhard resp. Olivia Thoenen et Fränzi Zimmerli

État : juillet 2022

Stages avant l'apprentissage

Actualité:

Chaque année, SAVOIRSOCIAL effectue un monitorage afin d’évaluer la situation concernant les stages préalables à la formation professionnelle initiale d’assistant-e socio-éducatif/-ve (ASE). Pour ce but, les apprenti-e-s ASE de première année sont interrogé-e-s sur ce qu’ils/elles ont fait entre la fin de leur scolarité obligatoire et le début de leur apprentissage. L’enquête 2021 montre qu’un peu plus de 45% des personnes interrogées ont effectué un ou plusieurs stages de longue durée. Il s’agit d’une légère baisse par rapport à l’année précédente (2020 : 46%). Le rapport se penche sur la durée, les motifs et le salaire et présente des détails par orientation, sexe et région linguistique.

Résultats des précédents monitorages de SAVOIRSOCIAL:

Tables rondes au sujet des stages préalables à l’apprentissage ASE

En 2016, SAVOIRSOCIAL a  pour la première fois une table ronde sur le thème des stages préalables à la formation professionnelle initiale d’assistant-e socio-éducatif/-ve. L’objectif était que des acteurs/-trices appropriés discutent ensemble de ce thème et réfléchissent à des mesures. Une deuxième table ronde a eu lieu en 2017 et une troisième fin 2021.

Documents de la table ronde du 2016

Documents de la table ronde de 2017:

Information et documents de la table ronde 2021

Le 12 novembre 2021, SAVOIRSOCIAL a convoqué la troisième table ronde nationale sur le thème des stages indépendants de la formation avant le début de l’apprentissage ASE. Outre les membres du comité directeur de SAVOIRSOCIAL, des représentant-e-s du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), de la Commission fédérale pour les questions familiales (COFF) et de la Conférence suisse des offices de la formation professionnelle (CSFP) ont participé à cette rencontre. Les personnes présentes ont évoqué les mesures prises dans leur domaine de compétence pour endiguer les stages non souhaités avant le début de l’apprentissage. Il est clairement apparu qu’il est toujours nécessaire d’agir pour atteindre les objectifs fixés dans la déclaration commune (voir ci-dessous).

Une fois de plus, il a été mis en évidence que le financement constituait le plus grand défi, surtout dans le domaine de l’enfance. C’est pourquoi le „lobbying“ au niveau politique concernant le financement de l’accueil extrafamilial des enfants a été cité comme une solution importante. Il s’agit ici de faire preuve de ténacité et d’insister sur le fait que les professions d’accompagnement sont pertinentes pour le système. En outre, il faut poursuivre le travail de sensibilisation et de conseil auprès des entreprises en leur montrant comment elles peuvent se détacher des stages. Grâce à la nouvelle ordonnance sur la formation ASE, les entreprises peuvent engager davantage d’apprenti-e-s qu’auparavant. D’une manière générale, il faut rester attentif à ce thème et le rendre public.

Information pour les parents et les personnes intéressées à la formation

Dans un dépliant, SAVOIRSOCIAL informe sur le thème des stages indépendants de la formation dans le domaine social. Il s’adresse en premier lieu aux jeunes intéressés par la formation et à leurs parents et attire leur attention sur un certain nombre d’aspects importants liés à l’accès à la formation professionnelle initiale d’assistant-e socio-éducatif/-ve.

Contexte et objectives
Avant le début de l’apprentissage, la plupart des assistant-e-s socio-éducatif/-ve-s ont accompli un ou plusieurs stages indépendants. Cela n’est pas prévu dans les bases légales et pas souhaité. SAVOIRSOCIAL s’est intéressée à ce thème et a convoqué une table ronde en décembre 2016. En commun avec des représentant-e-s de la Confédération, des cantons et des organisations membres on a rédigé une déclaration avec le but de démanteler les obstacles à l’entrée dans la formation professionnelle initiale. En décembre 2017 a eu lieu la deuxième table ronde sur le même thème. L’échange a montré que plusieurs mesures ont été prises et des activités mises en œuvre: certaines associations ont rédigé des papiers de position, des communiqués de presse et des fiches d’information sur le sujet. SAVOIRSOCIAL a mené une enquête sur la situation des apprenti-e-s dans les cantons.

actualisé: mai 2022

professionssociales.ch: Portail d'information pour les personnes intéressées par la formation

Actualité

L’élaboration de la plate-forme d’information en ligne professionssociales.ch est en cours. La structure est élaborée en collaboration avec l’agence web Sturm und Bräm, qui a reçu le mandat de projet. L’agence art.I.schock, avec laquelle SAVOIRSOCIAL collabore depuis plusieurs années, se charge du travail graphique. La SASSA et la SPAS font désormais partie du groupe de projet en tant que membres associés.

Point de départ : pourquoi ce projet ?

Le domaine social a besoin de personnel bien formé pour maintenir la qualité de l’accompagnement. Il faut pour cela qu’un nombre suffisant de personnes veuillent apprendre une profession sociale et continuer à l’exercer. Mais il ne s’agit pas d’attirer « n’importe qui », il faut qu’elles correspondent au profil de la profession concernée. Pour faire un « bon » choix en vue d’une formation adaptée et gratifiante et ensuite d’idéalement pratiquer cette dernière durant plusieurs années, il est important de disposer de solides informations : connaître les aspects positifs et négatifs de la profession, avoir l’envie d’acquérir le bagage requis, savoir quelles conditions il faut remplir et comment procéder. C’est là que le projet intervient : les personnes (potentiellement) intéressées par une profession doivent trouver sur le portail toutes les informations dont elles ont besoin pour décider si elles souhaitent apprendre une profession sociale ou suivre une formation continue dans le domaine social.

Le site web savoirsocial.ch contient déjà des informations complètes sur les professions sociales. Le site s’adresse toutefois à des groupes d’individus aux intérêts très divers (entre autres aussi aux formateurs/-trices et aux membres des associations). En séparant les contenus destinés aux personnes intéressées par la profession, les différents groupes cibles doivent pouvoir accéder plus directement et de manière plus claire aux informations pertinentes.

Objectifs du projet

Le projet veut contribuer à assurer la relève dans le domaine social. Concrètement, les objectifs suivants doivent être atteints par la création d’une plateforme d’informatin en ligne professionssociales.ch :

  • professionssociales.ch propose des informations complètes, à jour et attrayantes sur toutes les formations du domaine social réglementées au niveau fédéral, de la formation professionnelle initiale jusqu’au niveau des hautes écoles, en passant par la formation professionnelle supérieure. En plus des informations nationales, elle contient également des informations régionales/cantonales pertinentes pour les utilisateurs/-trices.
  • professionssociales.ch fournit des réponses aux questions spécifiques des personnes intéressées par une profession en rapport avec les formations reconnues au niveau fédéral dans le domaine social et est en même temps une adresse pour les personnes qui naviguent sur le net à la recherche d’un nouveau défi professionnel.
  • professionssociales.ch indique les prochains étapes afin de se développer professionnellement dans le domaine social.
  • Enfin, la plateforme doit favoriser l’établissement d’une « marque faîtière des professions sociales ». L’objectif de la marque est avant tout de stimuler l’effet de reconnaissance en veillant à ce qu’un maximum d’acteurs/-trices utilisent le même slogan pour promouvoir toutes les professions sociales.

Organisation du projet

  • Groupe de pilotage : Comité de SAVOIRSOCIAL
  • Direction du projet : Secrétariat général de SAVOIRSOCIAL
  • Groupe de projet : délégué-e-s des associations membres de SAVOIRSOCIAL (quatre représentant-e-s des OrTra cant./rég. et une représentation des employeurs) et des représentantes de SPAS et SASSA comme membres associés
  • Groupe de résonance : réseau de marketing (étendu)

Le contrat de l’agence web a été pris par Sturm und Bräm de Berne.

Calendrier

  • Mise en route de l’organisation du projet, travail de fond, préparation de la procédure des offres : août 21 à mars 22
  • Lancement de la procédure d’offre du mandat d’une agence web : avril 22
  • Attribution du contrat avec l’agence web choisi : juin 22
  • Élaboration du concept et de la structure : juillet à nov 22
  • Phase de réalisation (y compris l’élaboration du contenu en français, allemand et italien) : nov. 22 à jan 23
  • Testing: février 23
  • Mise en ligne : mars 2023

Responsable chez SAVOIRSOCIAL : Stephanie Zemp

État : novembre 2022

Movetia: Programme d'échange ASE

Actualité

Un projet pilote de mobilité ASE « AWAY » a été lancé en début d’année 2022. Il durera deux ans et ne se limite pas à un seul groupe cible, respectivement à un seul type de format d’échange. Le projet pilote laisse délibérément ouvertes toutes les portes afin de retirer le plus possible d’apprentissages de cette première expérience. Ce projet pilote est un sous-projet de la phase d’analyse. L’expérience recueillie permettra de façonner un programme officiel d’échange et mobilité dès 2024.

Une poignée de jeunes diplômées sont partis au cours de l’automne 2022 pour commencer leur stage professionnel à l’étranger. Pour le moment, ce ne sont que des jeunes professionnelles ayant obtenu leur CFC moins d’une année avant leur départ qui se sont inscrites pour un échange. Leur stage ont duré entre 3 et 6 mois dans des entreprises en Suède et Irlande (choix des candidates). L’organisation des futures mobilités bat son plein et il reste encore des places disponibles dans le projet pilote pour un échange en 2023-2024. Les apprenti-e-s intéressé-e-s à participer peuvent s’inscrire via le préformulaire en ligne sous www.savoirsocial.ch/away.

En parallèle au projet pilote, une phase d’analyse est en cours qui offrira des informations précieuses pour la mise sur pied du programme officiel d’échange et mobilité SAVOIRSOCIAL dès l’automne 2024.

Contexte

Fin 2020, Movetia a proposé à SAVOIRSOCIAL de lancer un programme d’échange pour la profession d’assistant-e socio-éducatif/-ve. Movetia est l’agence nationale en charge de la promotion des échanges et de la mobilité dans le système de formation. Elle est soutenue par la Confédération et les cantons (SEFRI, Office fédéral de la culture OFC, Office fédéral des assurances sociales OFAS, Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique CDIP).

Movetia gère des programmes de mobilité qui donnent aux apprenti-e-s, aux personnes nouvellement formées et/ou aux formateurs/-trices en entreprise un aperçu du travail quotidien de leur profession dans un autre pays. Les différents programmes sont gérés par leurs propres agences de gestion de projets et peuvent être structurés différemment en termes de durée de séjour, de lieu, de groupe cible, etc. Pendant l’échange, les participant-e-s vivent dans un logement (par exemple, une famille d’accueil). Soit elles/ils travaillent dans une entreprise, soit elles/ils y sont observateurs/-trices (participant-e-s). Les objectifs de l’échange sont que les participant-e-s aux programmes puissent améliorer leurs compétences sociales, (inter)culturelles et, si nécessaire, linguistiques. Cela peut, entre autres, favoriser la compréhension des différences culturelles. Par la même occasion, elles/ils acquièrent une perspective professionnelle supplémentaire (par exemple, un aperçu d’autres concepts de l’accompagnement, une contribution à leur propre travail en Suisse). Enfin et surtout, cela peut accroître l’attrait de la formation ou l’intérêt de travailler comme formateur/-trice en entreprise.

Objectifs du projet

Le projet a deux objectifs principaux :

  • SAVOIRSOCIAL met sur pied une structure de coordination pour les questions liées à la coopération internationale en formation professionnelle dans le domaine du social. Cette structure organisera et coordonnera notamment des programmes d’échange et de mobilité inscrits dans la durée pour les professions du social.
  • SAVOIRSOCIAL développe un programme d’échange et de mobilité pour la profession d’assistant-e socio-éducatif/-ve. Afin de développer un programme officiel qui répond le mieux au contexte, un projet pilote de deux ans est lancé et une analyse de terrain entreprise.

Organisation et calendrier du projet

Le Comité de SAVOIRSOCIAL agit comme groupe de pilotage, le Secrétariat est chargé de la gestion du projet et Movetia fournit des conseils et un soutien au projet. De plus, un sounding-board composé de professionnels du terrain contribuera à façonner les contours du futur programme d’échange et de mobilité de SAVOIRSOCIAL.

Le projet est divisé en différentes phases :

1. Phase de création et d’analyse : mise sur pied de la structure et analyse contextuelle servant à poser les bases pour l’élaboration d’un programme d’échange et mobilité ASE (2021-2022).

Le projet pilote est un sous-projet faisant partie de la phase de création et d’analyse. L’évaluation du projet pilote aura lieu début 2024 et apportera de précieuses informations pour la phase d’élaboration.

2. Phase d’élaboration : conception d’un programme de mobilité basé sur les résultats de la phase d’analyse et de l’expérience recueillie du projet pilote, motion à l’attention du Comité de SAVOIRSOCIAL, mise en œuvre du concept de promotion (1er semestre 2024)

3. Phase de lancement : kick off du programme de mobilité (dès l’automne 2024), nouvelle demande de subventionnement auprès de Movetia

4. Evaluation du projet : fin 2024

Durée du projet : 2020-2024

Responsable du projet : Charlotte Reinhard

État: Février 2023